FAIL (the browser should render some flash content, not this).

Logo





-
MICHEL ABECASSIS - ADRESSES IRLANDAISES - AGENDA CULTUREL -
AMBASSADES - ANJOU - ARTS ON SEINE - ANNONCES - ARAN (LES Îles d') - ARCHITECTURAL HERITAGE - ARDECHE - ARNICA - ARTHUR - FRANCIS BACON - SEBASTIAN BARRY- KATHLEEN FITZPATRICK BERNARD - BARBARA BRAY - BECKETT - BATTLE OF THE BOYNE - BESTIE - PAULINE BEWICK - BLOOMSDAY - BOIRE SANS DEBOIRE -BOURGOGNE - FRANCOIS BOUCHER - CADEAUX IRLANDAIS - CAHORS - CELTIC TIGER TAIL - CENTRE CULTUREL IRLANDAIS - PIERRE CHABERT - COIN DES ENFANTS - COURANT D'EIRE, la NEWSLETTER - LE CHEVAL - CONNEMARA - CONTACTEZ-NOUS - CORK - COUP DE CŒUR - CRAN - CHILDREN CORNER - CUISINE - DELICES DE PALAIS - LE DEPEUPLEUR - DERRY- DEUX JOURS à TUER - DONEGAL - BARRY DOUGLAS - FRANCE EN IRLANDE - RODDY DOYLE - DRACULA -THE DUBLINERS - DUBLIN GEORGIEN - MICHEL DIDYM - DONEGAL - ENFANTS - ECOLOGIE -ENVIRONNEMENT - EUROPE - EUROPE, YES LISBONNE - OLWEEN FOUERE - GERARD BESSON - GOLF - GLOBAL VILLAGE - GONCOURT - GREAT WAR 1914-18 - GREEN BOX - HALLOWEEN - HOTEL DD - HUITRES D'IRLANDE - ILES D'IRLANDE - ÎLES - IRISH CLUB - IRISH DIASPORA - IRISH DIRECTORY - IRISH JACOBITE - IRISH THEATRE ON FILM - IRLANDE EN BREF (in English) - IRLANDE EN FRANCE - JAMES JOYCE - KEN LOACH - LOT - FERGUS MARTIN - COLUM McCANN - FRANK MC GUINNESS - FRANK McCOURT - MADERE - MALBEC - THE MIDNIGHT COURT - MICHAEL COLLINS - MUSEE DES VAMPIRES - NANCY - NAPOLEON - NAPOLEON III - OSTENSIONS LIMOUSINES - NUALA O'FAOLAIN (1) - HOMMAGE à NUALA - SEAN O'CASEY- PARIS GAELS FOOTBALL CLUB PARIS - PORNIC - RECETTES IRLANDAISES - THE IRISH CLUB - THE CLUB - THE IRISH EYES MAGAZINE - BARACK OBAMA -THE O'NEILL WILD GEESE - PORTO - RED HAIR - WILLIAM ROBINSON - ROI RENÉ - SAINTS - SAINT PATRICK - SAMUEL BECKETT - SHAMROCK - PARIS WITH IRISH EYES - PAULA SPENCER - POULARDE - SALLAM - SAUMUR - SHALOM - SPORT - GEORGE BERNARD SHAW - SOPHIE LOROTTE - SOLDIERS & CHIEFS - THALASSO-PORNIC - SOPHIE TOSCAN DU PLANTIER - BRAM STOKER - TOURAINE DU SUD (In english) (En Français) - VAN MORRISON- VAMPIRE - VERT - VICHY - VIENNE - VIN -VOSGES - WELEDA - WEST OCEAN STRING QUARTET -WEXFORD - WILDE - YES, WE CAN -

PROMENONS-NOUS... © www.irisheyes.fr

Icone de Saint PatrickSaint PatrickReprésentation de Saint Patrick

L'Invent'Eire ou la St-Patrick en Fance

En mars, la presse nationale française s'entiche d'Irlande. Il devient quasiment impossible d'ouvrir quotidiens, magazines sans que ne soit évoquée la verte Erin. La France se met à l'heure irlandaise et tente de célébrer dans la liesse la St.-Patrick.
Cette année s'ajoute la crise, ses analyses financières et les élections régionales. Mais malgré la crise, l'imaginaire français se nourrira de clichés car lorsqu'il s'agit d'évoquer l'Irlande: souvenirs de classe mêlés au puzzle de l'inconscient collectif, c'est souvent un inventaire à la façon de Prévert qui apparait. Un pélle-méle de romans de Michel Déon, de films irlandais : l'Homme tranquille, Taxi mauve..., de cours de littérature où Beckett et Joyce triomphaient à cotè de Dumas, Voltaire, Molière, de légendes de banshees et de lutins, de brume celle des matins du Connemara ou celle des nuits au pub à boire de la bière noire au son du violon... les yeux plongés dans ceux d'un ou d'une Irlandaise aux cheveux roux et aux yeux verts...Et cette tristesse dans la voix lorsque nous évoquons les troubles, la guerre, le Nord... En chaque français sommeille une part d'Irlande, un coin de coeur pour l'Irlande et les Irlandais.

Alors difficile d'accepter l'Irlande du 3e millénaire. Celle des téléphones portables, l'Irlande, turbulent élève de la classe Europe avec le "re-vote" de la constitution , l'Irlande celle qui prend soin de son patrimoine, celle qui construit à chaque coin de rue, qui rappelle en son sein ses enfants éparpillés dans le monde. Que restera-t-il aux français rêveurs amoureux d'Irlande ? Une grande amitié entre deux pays d'Europe : un petit pas vers une grande Europe. Parodiant un candidat écologiste, affirmons que le 21e siècle sera vert... ou ne sera pas.

 

SAINT PATRICK : un enfant esclave devenu religieux puis saint.

Aujourd'hui, une célébration planétaire.

 

 

 

Mais qui était Saint Patrick

 

Enlevé par des pirates, Patrick arrive en Irlande comme esclave. Après s'être enfui, il y reviendra pour convertir l'Irlande au christianisme en utilisant un shamrock, petit trèfle qui deviendra l'emblème commercial du pays, l'emblème officiel en étant la harpe.

 

Saint Patrick, qui est le patron de l'Irlandeest aussi celui des ingénieurs, des pêcheurs français et serait né vers 385 après J.-C.

La vie de ce fils de centurion , on suppose au pays de Galles est mouvementée.

La légende dit qu'il aurait été enlevé à l'âge de 16 ans par de vils pirates et envoyé comme esclave chez un druide en Irlande, à l'embouchure de la rivière Slaney. Pendant sa . Il réussit à s'échapper et se convertit au christianisme. Le Pape Célestin Ier l'aurait ensuite envoyé sur les terres de ses anciens geôliers afin qu'il les convertisse. Ce qu'il fit : à sa mort vers 460, l'Irlande était devenue chrétienne. C'est également Patrick qui a solidement installé le trèfle dans l'imagerie irlandaise. Dans ses prêches, il utilisait en effet cette herbe à trois feuilles pour expliquer aux fidèles le mystère de la sainte Trinité : Père, Fils et Saint-Esprit, trois personnes en un seul Dieu.

Voici les traditionnels voeux de Saint Patrick : "Puissiez-vous avoir Une maison contre le vent Un toit contre la pluie L'amour d'une famille unie. Puissiez-vous toujours être entourés De gens joyeux et d'éclats de rire De tous ceux que vous aimez Puissiez-vous avoir tout ce que votre coeur désire"

En 'Irlande, la Saint-Patrick est devenue le jour de fête nationale. C'est l'occasion d'une multitude de festivités. Mais le 17 mars est célébré dans toutes le communautés irlandaises du monde et particulièrement aux Etats-Unis — à Chicago, la rivière est teinte en vert — où ont lieu les traditionnelles parades de rue.
On dit d'ailleurs que c'est à New-York en 1737 et non en Irlande que se déroula la première parade de la Saint Patrick.

 

Office de Tourisme Irlandais : Tourisme irlandais

Festival Saint Patrick à Dublin : www.stpatricksfestival.ie

 

A LIRE pour mieux comprendre SAINT PATRICK

 

lune CONTES ET LÉGENDES

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

 

trefle Histoires IRLANDAISES

 

Pas 1 Pas 3Pas 2Pas 4

 

À FAIRE POUR LA SAINT PATRICK :

LEÇON DE GAÉLIQUE POUR LA SAINT PATRICK

St Patrick a sauvè les Irlandais, il a délivré l'île des reptiles rampants, et a mis les méchants druides en déroute. Il n'en demeure pas moins remarquable que le vénérable saint patron a aussi donné aux Irlandais un nouveau vocabulaire de noms de lieux.
Les Irlandais "pré-patriciens", païens et portés sur la vie à l'extérieur, avaient mis la nature à l'honneur, les rochers, carraig, les collines, cnoc, et les pâturages, cluain, se trouvent partout dans les noms des lieux. Moins fréquents à l'époque étaient les noms basés sur les bâtiments, pour la simple raison que les Irlandais pre-patriciens ne construisaient pas beaucoup à l'exception des forteresses, dœn, et des remparts. A l'époque les Irlandais ne s'embtaient pas à construire des villes. St Patrick et ses collègues sont arrivés. et ont boulversé le monde des tranquilles pa”ens insulaires. Ils ont construit leurs églises, cill, et leurs monastères, cathair, autour desquels les premières villes, baile, se sont ensuite développées. Tous ces mots se retrouvent partout aujourd'hui. Baile-, rendu souvent en anglais par "bally-", est devenu le préfixe par excellence des noms de ville. Afin de compléter le vocabulaire technique nécessaire, on doit aussi noter deux petits adjectifs, simples mais vitaux : m—r, grand, et beag, petit. Grâce à ses connaissances grandissantes de la langue adoptive de Patrick, le mac léinn de gaélique appréciera la dette toponymique que nous devons au saint patron. La très grande majorité des noms de lieu en Irlande vient du gaélique et c'est par ce mme gaélique que nous allons maintenant les décoder. Muni de la liste ci-dessous, les noms de lieux en Irlande n'auront plus de mystère pour vous et devraient vous apparaître comme beaucoup plus intelligibles.

 

Gaélique

[Phonétique]

Signification

Anglais

 

Ard

[™rd]

haut

ard-

Ard

 

M—r

[™rd maur]

grand haut

Ardmore

 

Baile

[bi-le]

ville

bally-

 

balli-, balla- Baile beag

[bi-le bag]

petite ville

Ballybeg

 

Baile çtha Cliath

[bi-le aha cli-ah]

ville du gué des barrières

Dublin

 

Béal

[bél]

bouche (d'un fleuve)

bel

 

Béal Feirste

[béal feir-ste]

bouche du banc de sable

Belfast

 

Carraig

[karig]

rocher

Carrick

 

Carraig Fhearghasa

[karig argasa]

rocher de Fergus

Carrickfergus

 

Cathair

[ka-hir]

établissement de pierre

Caher

 

Cil

[kil kinig]

église de Cainneach

Kilkenny

 

Cluain

[kléin]

pâturage

clon-

 

Cluain Mhic Nois

[klžin vic nis]

pâturage des fils de Noas

Clonmacnoise

 

Cruach

[kroke]

montagne (lit. la pile)

croagh-

 

Cruach Phádraig

[kroke fádrik]

montagne de Patrick

croagh Patrick

 

Cnoc

[knoc]

colline

Knock

 

Doire

[di-re]

bosquet de chênes

Derry

 

Domhnach

[do-nach]

église

donny

 

Domhnach Broc

[do-nach broc]

église de Broc

Donnybrook

 

Dubh

[duv]

noir

dub-,

 

duff- Dubh Linn

[duv lin]

étang noir

Dublin

 

Dœn

[dun]

forteresse

dun-, down-

 

Dœn Pádraig

[dun pádrig]

forteresse de Patrick

Downpatrick

 

Gleann

[glan]

vallée

glen-

 

Gleann d‡ Locha

[glan d™ loka]

vallée des deux lacs

Glendalough

 

Inis

[in-is]

île

Ennis

 

Loch

[lok]

lac

lough

 

Loch an Iœir

[lok ân oer]

lac de l'if

Loughanure

 

Muileann

[moelan]

moulin

mullin-

 

Muileann Cearr

[moelan kar]

moulin courbé

Mullingar

 

Ráth

[rah]

remparts

rath-

 

Ráth Beag

[rah bag]

petits remparts

Rathbeg

 

Le mot gaélique Domhnach, du latin dominicum, maison du Seigneur, donc église, a donné également par la suite le mot dimanche. Bien que le nom Dublin soit lui-même d'origine parfaitement gaélique, la fameuse ville qui en porte le nom est connu par ceux qui parlent le gaélique comme Baile çtha Cliath. En fait il y avait deux villages proches l'un de l'autre. Les Normands du 13éme siècle préféraient le nom Dubh linn, l'étang noir, peut-être parce que, en tant que braves francophones, ils trouvaient le mot plus facile à prononcer. En revanche les indigènes gaéliques sont restés avec Baile çtha Cliath, la ville du gué des haies. Les mêmes indigènes n'étaient toutefois pas hostiles aux nouvelles idées. Ils ont par ailleurs empruntés des mots français, tel "moulin", et l'ont bien intégré dans le nom de certains lieux, comme la ville de Muileann Cearr, le moulin courbé (Mullingar).

 

Beannachta’ na Féile Padraig !

 

Pour plus d'information : Irish Place names de D. Flanagan et L. Flanagan aux Ed. Gill et Macmillan.

© Gael Staunton - Cœur de ville Vincennes : Saint Patrick

- Aller faire un tour dans un pub irlandais pour savourer l'ambiance et plus....

 

 

 

TOP

 

Vous pouvez nous contacter en envoyant un mail à l’adresse suivante : contact

© Copyright Irish Eyes - Photos: © The Irish Club